stress au travail

Stress au travail : pas de vraies solutions pour les entreprises

Régulièrement, un grand groupe annonce solennellement la mise en place de solutions visent à améliorer la productivité des employés, à réduire le stress au travail et à remédier enfin au joug des interruptions.

Aux États-Unis, de nombreuses entreprises ont mis en place ce qu’elles appellent les « journées sans e-mail » (no email days). En Europe également, certains grands noms de l’industrie sont en train de prendre des mesures visant à limiter l’accès des employés à leurs e-mails en-dehors des heures de travail (cf. les récents évènements survenus en France). De même, en Allemagne, certains, comme le Conseil des employés de BMW, se sont prononcés pour un “droit à l’indisponibilité“.

D’autres changements radicaux pensés pour contrôler les causes du stress au sein des employés ont été adoptés par des entreprises telles que Virgin, Netflix et Evernote, qui ont mis fin aux « congés » traditionnels. Leurs employés peuvent en apparence décider eux-mêmes combien de jours ils veulent prendre et quand, et ce, sans avoir à en aviser leur employeur au préalable.

Toutefois, cette approche a soulevé de nombreuses controverses. Derrière une telle solution « révolutionnaire » se cache en fait un risque important pour les employés qui croulent sous le poids des responsabilités. En effet, le message est le suivant : « Prenez autant de jours que vous le souhaitez mais ne le faites que si vous êtes certain que le travail ou le projet sur lequel vous travaillez est terminé. » Après tout, c’est le résultat qui compte !

Dans ces conditions, combien d’employés responsables ne prendront plus le moindre jour de congé dans l’année ? Beaucoup, malheureusement.

Pour rester sur le sujet « congés », le constructeur allemand Daimler AG est allé encore plus loin en mettant à disposition de ses employés un système qui efface automatiquement les e-mails arrivant pendant leurs congés. L’expéditeur reçoit alors une réponse automatique lui indiquant les personnes à contacter en cas d’absence. L’entreprise souhaite ainsi éviter que les employés n’aient à vérifier leurs e-mails pendant leurs congés et espère leur épargner le stress de la reprise avec une boîte de réception pleine d’e-mails à traiter.

Volkswagen fait face au même problème en bloquant la réception des e-mails à la fin de la journée. Après une certaine heure, il est ainsi quasimement impossible pour les employés d’accéder à leurs e-mails professionnels ou de les recevoir.

Le nombre important de mesures adoptées pour contrecarrer le problème du stress au travail, ajouté au fait qu’à ce jour aucune n’a réellement porté ses fruits, montre que nous ne disposons actuellement d’aucune solution concrète. Cependant, et même s’il est clair que la route est encore longue, il n’en reste pas moins que les bases d’un réel changement ont déjà été jetées.

Tags: , , , , ,

Trackback from your site.

Leave a comment